back_mps

L’accouchement par césarienne augmente le risque d’obésité des enfants

obesite

Une vaste étude américaine, publiée dans Jama Pediatrics, révèle que les enfants nés par césarienne présentent une augmentation de 15 % de risque d’obésité par rapport à ceux nés par voie naturelle. Cette augmentation de risque s’avère particulièrement significatif entre les membres d’une même fratrie, puisqu’il peut atteindre 64 %. Cette étude s’est intéressée à l’évolution de 22.000 jeunes adultes pendant 16 ans : les scientifiques ont pris en compte l’indice de masse corporelle des participants (IMC) au fil du temps ; la manière dont ils sont venus au monde – césarienne ou voie basse – et d’autres facteurs qui pourraient jouer un rôle dans l’obésité comme l’IMC des mères avant la grossesse, leur statut de fumeuse, l’âge de l’accouchement et le lieu de résidence. Ils ont aussi regardé si les mères avaient déjà eu des césariennes. Les résultats principaux sont que les individus nés par césarienne avaient 15 % de risque supplémentaires de devenir obèses, comparés aux enfants nés par voie basse. Ce risque accru peut persister jusqu’à l’âge adulte. Et chez les femmes qui accouchent par voie basse après avoir connu des césariennes, le risque d’obésité de l’enfant est de 31 % en moins, comparé avec ceux nés par césarienne après une césarienne précédente.