back_mps

Lancement d’un site sur la maladie de Verneuil

Ensemble avec l’association de patients «  La Maladie de Verneuil en Belgique – ASBL – «  la MVB  »  », AbbVie souhaite mettre en lumière cette maladie inflammatoire chronique invalidante et inciter les personnes – qui ne sont pas encore conscientes qu’elles en souffrent – à consulter un spécialiste avant que le diagnostic ne soit posé à un stade trop avancé de la maladie. Un diagnostic précoce permet également d’entamer un traitement approprié afin de soulager le patient de l’impact de cette maladie.

La maladie de Verneuil touche environ 1 % de la population en Europe, généralement de jeunes adultes au début de la vingtaine.

verneuil

Une maladie qui isole

La maladie de Verneuil a un impact considérable sur la vie quotidienne des patients. «  Le malaise engendré notamment par l’odeur, l’écoulement chronique ou la douleur provoqués par les lésions les privent souvent de toute activité ou de tout contact social  » explique le professeur Véronique del Marmol, chef de service dermatologie à l’hôpital Erasme à Bruxelles. Souvent, les patients n’osent pas en parler à leur entourage ou à leur médecin par peur d’être jugé ou mal compris. «  Les lésions liées à l’HS peuvent être douloureuses et donner lieu à un sentiment de gêne, d’humiliation, de rejet qui les décourage et les incite à s’isoler. Il est indispensable de leur proposer un soutien psychologique  » ajoute le professeur.

Malheureusement, à l’heure actuelle, cette maladie reste méconnue du grand public et du corps médical. Selon les résultats de l’étude réalisée par Ipsos à la demande d’AbbVie en décembre 2014, seuls 6 % des Belges connaissent la maladie de Verneuil. Quant aux patients, ils ne sont pas toujours conscients qu’ils en souffrent. De nombreuses personnes atteintes d’HS ne se sentent pas à l’aise pour parler de leurs symptômes ou consulter un dermatologue. De plus, cette pathologie est souvent mal diagnostiquée. Plusieurs années peuvent parfois s’écouler avant que le patient reçoive le bon diagnostic. Pendant cette période, les malades errent de médecins en médecins complètement désarmés.

Une meilleure information du grand public et du corps médical et paramédical est donc essentielle. Le questionnaire, accessible sur le site, tente via quelques questions simples de réduire le délai du diagnostic. «  Ensemble avec le corps médical et l’association de patients, nous souhaitons mieux faire connaître cette maladie chronique inflammatoire et inciter les patients à consulter un spécialiste en dermatologie. Cela cadre parfaitement avec la philosophie d’AbbVie : travailler ensemble pour faire la différence. Nous souhaitons contribuer à réduire l’impact considérable de cette maladie sur le quotidien des patients, notamment grâce à ce site Web  » explique Thibault Massart, directeur général d’AbbVie en Belgique et au Luxembourg. Un diagnostic ainsi qu’une prise en charge précoces peuvent aider à ralentir, mieux gérer, voire éviter l’évolution vers un stade plus avancé de la maladie grâce à un traitement approprié.

Pour plus d’informations : www.hs-online.be et www.lamvb.be