maurice_edito1

Maurice Einhorn, vous allez démarrer bientôt la lettre électronique quotidienne Tempo Daily, réalisée en partenariat avec Medipress Services. C’est loin d’être votre coup d’essai. Pouvez-vous résumer pour le lecteur les moments forts de votre carrière ?

M.E. : Après des études à l’ULB, j’ai pratiqué la médecine générale à Bruxelles de 1976 à 1990. Je suis entré au Journal du Médecin comme rédacteur en 1984 et en suis devenu rédacteur en chef en 1985 tout en continuant à pratiquer la médecine. J’ai quitté temporairement le JdM en 1990. J’ai alors créé Stethoscopie Magazine, repris en 1993 par le Journal du Médecin où je suis revenu cette année-là.

J’ai été actif comme rédacteur en chef du Journal du Médecin jusqu’en 2005. J’ai immédiatement commencé à faire une lettre électronique quotidienne, La Lettre du Médecin, d’abord de façon quelque peu artisanale puis rapidement de façon tout à fait professionnelle.

Depuis 2005, j’ai réalisé différentes lettres électroniques, et je suis fier d’en avoir été un des pionniers. Ma plus grande satisfaction à ce niveau est certainement les réactions toujours extrêmement positives des médecins et pharmaciens qui me lisent, et me renforcent dans mes convictions quant au traitement court et accessible à tous… De la vulgarisation sans faire dans le banal au quotidien.

Ce sera une lettre électronique quotidienne, à laquelle s’ajoutera un best of hebdomadaire, TempoWeekly, reprenant une sélection des articles de la semaine écoulée. Le tout réalisé en interaction parfaite avec les autres médias de MPS, à savoir Tempo MédicalTempo DigitalTempo Digest et Tempo Wellness et leur rédactrice en chef, Dominique Léotard.

A une époque où les boîtes mail sont envahies, quel est l’intérêt pour les médecins et les pharmaciens?

M.E. : J’espère qu’ils se souviennent de moi, et apprécieront que je continue à disséquer l’information au quotidien. Et ils pourront choisir entre Le TempoDaily, le Best of Weekly, les 2, ou simplement aller directement sur le site www.tempodaily.be.  Je m’efforce de couvrir l’ensemble de l’actualité de différentes sources et pays, en les plaçant dans la perspective des préoccupations actuelles. Le contenu, soutenu par une mise en page originale, consistera en un mélange savamment dosé d’informations socio-professionnelles, d’économie de la santé, d’infos médico-scientifiques et culturelles. Je sélectionnerai chaque jour et le Week-end les meilleurs articles de la journée ou de la semaine qui seront envoyés, mais le reste de mes actualités seront toujours disponibles sur le site, consultables à tout moment et sur tout type de “devices”, ordinateur, smartphone, tablette. Et j’espère recevoir beaucoup d’avis, commentaires et suggestions dans mes emails maurice.einhorn@Tempodaily.be.

Vous êtes l’un des quelques médecins, en réalité peu nombreux dans la presse médicale. En quoi cela représente-t-il un atout ?

M.E. : Je préciserai d’abord que les médecins journalistes qui, au-delà du simple diplôme, ont effectivement été confrontés à la pratique quotidienne de la médecine sont encore plus rares, voire exceptionnels. L’avantage c’est, pour avoir été l’un des leurs, que je comprends parfaitement leurs aspirations, leurs frustrations, leurs attentes et leurs rêves. Je sais ce qu’ils peuvent ressentir dans les temps heureux comme dans l’adversité.

Longue vie donc à Tempo Daily .